Cotons-tiges et micro-billes exfoliantes en plastique, bientôt interdits à la vente !

La Rédaction ~ dimanche, 14 janvier 2018
cotons-tiges et micro billes bientot interdits dans les cosmétiques | HG Photography / Shutterstock
HG Photography / Shutterstock

Le couperet vient de tomber. Deux des produits phares présents dans notre salle de bains, les micro-billes cosmétiques et les cotons-tiges en plastique, sont sur le point de disparaître des linéaires. La raison évoquée : leurs effets dévastateurs pour la planète.

Dans le cadre de la loi Biodiversité, le Parlement a voté l’arrêt définitif de la commercialisation au grand public de ces deux produits extrêmement polluants, notamment pour les océans. Avec cette prise de position majeure, c’est un pas de géant en faveur de la planète qui vient d’être effectué.


1er janvier 2018 : fin des micro-billes de plastique

Présentes dans de nombreux produits de cosmétiques (gommages, shampooings, gels douche…) et ménagers, les micro-billes en polyéthylène ne sont à priori plus qu’un lointain souvenir. Le décret voté par le Parlement le 20 juillet 2017 est en effet entré en vigueur le 1er janvier 2018. Il stipule que les marques ont désormais l’obligation de trouver des alternatives aux micro-billes de plastique qui se retrouvent, entre autres, dans les lacs et les mers. Une quantité astronomique reposerait également au fond des océans. Près d’un demi-million de granulés de plastique au kilomètre carré d’après une étude réalisée dans les Grands Lacs d’Amérique du Nord en 2013 par le groupe écologiste 5 Gyres.

La raison de cette surpopulation maritime est toute simple : le diamètre des micro-billes étant trop petit (entre 0,1 et 0,15 mm), leur filtrage lors du traitement des eaux usées est impossible. Et c’est la faune aquatique qui en fait les frais, les ingérant en grande quantité. Ainsi, pour préserver la biodiversité des mers et des océans, des particules d’origine naturelle non susceptibles de subsister dans les milieux aquatiques, d’y propager des principes actifs chimiques ou biologiques doivent remplacer les micro-billes de plastique. Existent-elles déjà ? Oui, le sucre, les poudres minérales et les noyaux de fruits apparaissent comme de parfaits substituts.

Last but not least : pour vérifier la présence de micro-billes de plastique dans la composition d’un produit, la fondation Surfrider a développé une application mobile destinée aux consommateurs : « Beat the Microbead ». Un excellent moyen de protéger la planète en restant vigilant.


2020 : adieu les cotons-tiges en plastique

Du côté des cotons-tiges, le constat est relativement similaire. Tous les ans, plus d’une tonne de bâtonnets en plastique se retrouve sur les plages et dans les égouts. Un véritable problème écologique dû majoritairement à l’inattention des consommateurs. Ces derniers n’hésitent en effet pas à faire disparaître leurs cotons-tiges dans les toilettes au lieu de les jeter à la poubelle. Un constat pointé du doigt par Antidia Citores, porte-parole de l’association Surfrider Foundation Europe, lors d’une interview accordée au Parisien en 2016.

Les plus grands pollueurs des océans seront donc bannis des rayons des supermarchés d’ici 2020. Une décision qui ne concernera que les consommateurs puisque l’utilisation des cotons-tiges dans le cadre médical n’est pas remise en cause pour le moment.

Coté santé, les cotons-tiges sont en outre un danger pour nos oreilles. Au lieu d’enlever l’excédent de cérumen, ils ne font que le repousser au fond du conduit auditif. Résultat, formation de bouchons, démangeaisons et, dans les cas les plus graves, perte de l’audition à cause du déchirement des tympans sont de plus en plus fréquents. À titre d’exemple, d’après les ORL, les cotons-tiges seraient responsables de la venue à l’hôpital d’une trentaine d’enfants par jour.

Enfin, sachez que les cotons-tiges ne sont pas les seuls à blâmer. Les sprays et autres sérums physiologiques ne sont pas sans risque pour notre santé ! Dès lors, comment procéder ? Laissez faire la nature. Notre conduit auditif se nettoie tout seul. C’est d’ailleurs le rôle du cérumen. Et si un excédent vient à vous gêner, humectez un mouchoir ou un coton et passez-le délicatement sur le pourtour de vos oreilles. Un geste simple, qui suffit amplement.

Découvrez nos recettes pour réaliser un gommage maison, naturel et sans risque pour la planete :

Gommage gourmand corps sucre & coco
Gommage lèvres douces au miel
Gommage visage au marc de café
Gommage visage pour peaux sensibles

Et notre article sur les gommages maison !

Devenez rédactrice
Laissez-nous vos coordonnées