fbpx

Fruits et légumes à manger en mai : le bien-être dans l’assiette

© RomarioIen / shutterstock.com

En mai, fais ce qu’il te plaît, mais ne mange pas n’importe quoi. L’hiver se termine, les robes légères sortent le nez du placard et les étals des marchands se garnissent de nouveaux fruits et légumes. Des variétés que l’on prend plaisir à retrouver, d’autant plus qu’elles sont locales et de saison ! Bien meilleures et souvent moins chères, il serait dommage de ne pas en profiter et de consommer des produits venus d’ailleurs. Petit récapitulatif des fruits et légumes à manger en mai…

Infographie fruits et légumes à consommer au mois de mai

30 fruits et légumes à manger en mai

Au joli mois de mai, les fruits à privilégier pour vitaminer vos petits déjeuners ou égayer vos desserts et goûters seront :
Le citron
Le kiwi
La pomme
Les fraises (Gariguette, Mara des Bois)
La rhubarbe (qui n’est techniquement pas un fruit mais un légume !).

Côté légumes et aromates, vous aurez de quoi concocter de délicieuses soupes et gratins pour dissiper les dernières soirées un peu fraîches, et vous régaler des premières salades composées, tout en découvrant ou redécouvrant de délicieux légumes anciens et/ou souvent oubliés, qui réveilleront vos papilles et coloreront vos plats :
Tomate
Courgette
Concombre
Petits pois
Fève (qui eux sont des fruits mais plus souvent cuisinés comme des légumes)
Ail
Échalote
Oignon
Cerfeuil
Cresson
Oseille
Persil
Radis rose et multicolore
Salade (Roquette/Frisée/Laitue)
Artichaut
Asperge
Carotte
Fenouil
Navet
Pomme de terre
Pissenlit
Blette
Chou fleur
Chou rave
Épinard

Également de saison mais pas du tout locaux, les bananes, avocats, mangues et autres produits exotiques seront meilleurs pour votre santé si vous les choisissez bio ou issus d’une culture durable. Une habitude à prendre qui peut sembler contraignante mais qui portera rapidement ses fruits !

Produits de saison : bien manger pour vivre mieux

Si vous faites vos courses au supermarché, vous aurez sans doute remarqué que la plupart des fruits et légumes sont toujours disponibles dans les rayons, quelle que soit la saison : les fraises et les tomates en hiver en sont les meilleurs exemples. En effet, pour satisfaire un consommateur très exigeant, les grandes surfaces n’hésitent pas à aller chercher leur marchandise loin, très loin, générant ainsi beaucoup d’inconvénients. Pollution, gaspillage alimentaire, mauvaises conditions de travail, pour finalement avoir des fruits et légumes gorgés d’eau et de pesticides, moins goûteux et surtout moins nutritifs, voire dangereux pour la santé.

Consommer local, bio et de saison, dans la mesure du possible, permet donc de contrôler davantage ce que vous donnez à manger à votre corps, de respecter le cycle naturel de production pour économiser les ressources, de limiter voire de supprimer les pesticides et de favoriser l’économie locale en achetant au petit producteur du coin. Heureusement, il existe aujourd’hui beaucoup d’alternatives aux grandes surfaces contre-nature : les marchés de producteurs, les AMAP, les primeurs et les cueillettes sont autant de solutions qui vous permettent de faire du bien à la planète, à votre santé mais aussi à votre région !